La CMU - couverture maladie universelle

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Les écarts entre les catégories socioprofessionnelles sont très manifestes en France depuis quelques années. Il existe des personnes démunies qui n’avaient pas la possibilité d’accéder convenablement aux soins. C’est pourquoi le gouvernement a mis en place la CMU de base et celle qui est complémentaire.
La création de la CMU
La CMU ou Couverture Maladie Universelle a été mise au point en 2000 suite à la sortie de la loi du 27 juillet 1999. C’est une affiliation pour tous les Français, mais surtout pour les citoyens les plus démunis ayant de faibles revenus. Elle s’adresse particulièrement aux chômeurs en fin de droit et aux salariés touchant seulement le RMI/RMA et qui ne sont pas affiliés à d’autres régimes obligatoires ou à la Sécurité sociale.
Les personnes ayant des revenus totaux en bas du plafond déterminé par la CMU peuvent profiter des remboursements et même d’une dispense d’avance de frais de soins sans avoir versé des cotisations. Ce plafond est fixé depuis octobre 2011 à 9 164 euros, tandis que les affiliés ayant des revenus plus élevés doivent verser 8 % de la part de leurs revenus fiscaux comme cotisation obligatoire.
Les refus des patients affiliés à la CMU
Le but de conception de la CMU de base et complémentaire est d’offrir l’opportunité à tous les Français d’avoir un meilleur accès aux soins médicaux. Cependant, contrairement à la loi et au code de déontologie des professionnels de la santé, il existe des médecins qui refusent de guérir les individus affiliés à cette assurance.
En cas de refus de soins, les assurés peuvent faire une réclamation auprès de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie ainsi qu’au conseil de l’ordre des médecins ou des dentistes. Dans le cadre de la législation, le médecin concerné peut être sanctionné.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »