Mutuelle pour la maternité

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La maternité est l’un des postes qui sont les plus remboursés par la Sécurité sociale. La mutuelle pour la maternité équivaut au tarif de convention fixé par cette dernière. Mais, il y a toujours un solde entre le montant réel des actes médicaux liés à ce poste et au tarif de convention. Il est ainsi utile de recourir à une mutuelle pour la maternité pour profiter des avantages de celle-ci.

Les raisons de recourir à une mutuelle pour un nouveau-né

Le remboursement de la maternité par le régime obligatoire est de 100%. Mais cela ne signifie pas une couverture intégrale de tous les frais des actes. Il y a des frais non pris en charge dont les plus importants sont le dépassement d’honoraires du praticien traitant ou du gynécologue et celui du praticien accoucheur ou anesthésiste.

Le tarif de convention en matière de maternité est relativement élevé. Or, les dépenses dans le cadre de la maternité dépassent souvent ce tarif. D’ailleurs, la prise en charge à 100% ne concerne pas les 6 premiers mois de grossesse. D’où l’importance de recourir à une mutuelle pour le nouveau-né afin de rembourser le reste.

Recourir à une mutuelle maternité pour bébé pour avoir une prise en charge plus optimale

Les individus qui trouvent que le remboursement accordé par la Sécurité sociale en matière de maternité est insuffisant peuvent souscrire à une complémentaire santé. Celle-ci offre différents avantages pour les nouveaux parents. En effet, en plus de la prise en charge des dépassements d’honoraires, une mutuelle pour bébé peut aussi couvrir une chambre particulière. Selon l’organisme, les remboursements peuvent permettre la couverture de la valeur réelle des actes et traitements médicaux durant la grossesse.

A noter que les organismes appliquent souvent un délai d’attente de 9 mois après l’adhésion de la personne assurée. Il est donc important de faire la souscription avant même le constat de grossesse.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »